Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

avril 2015 / La vie du 18e

Pascal Julien, chef de file d’EELV : c’est la continuité sans le changement (interview)

par Florianne Finet

Un manque d’écoute vis-à-vis des écologistes et une tendance à « bétonner » dans la plupart des opérations d’aménagements de l’arrondissement au détriment des espaces verts : le conseiller EELV de Paris et de l’arrondissement, Pascal Julien, critique le premier bilan d’Eric Lejoindre (1).

Le 18e du mois : Qu’est-ce que l’élection d’Eric Lejoindre comme maire du 18e a changé pour la vie politique locale ?

Pascal Julien : Sur la forme, le nouveau maire a encore des progrès à faire en matière d’écoute et de loyauté vis-à-vis de ses partenaires. C’est plus la continuité dans la continuité que le changement dans la continuité ! Les socialistes devraient apprendre à consulter davantage en amont et en aval, notamment sur les grands projets d’urbanisme. On l’a vu récemment avec le projet d’implantation d’un supermarché Carrefour boulevard Ornano à la place de l’ancienne CPAM, et avec l’opération « Chapelle international » (qui prévoit des logements, bureaux et équipements publics) ou encore avec le projet de protocole entre la SNCF et la ville de Paris pour l’aménagement de la parcelle située derrière le mur de graff rue Ordener.

Le 18e du mois : Que prévoit ce projet ?

Pascal Julien : Une centaine de logements devraient être construits, ce qui est une bonne chose, mais il ne comprend pas d’espaces verts, alors que le 18e est en dessous de la moyenne parisienne en la matière ! (Lire la suite dans le numéro d’avril 2015)


1. Les écologistes se sont ralliés aux socialistes au second tour des municipales.

Dans le même numéro (avril 2015)

n° 282

mai 2020