Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

mai 2016 / Culture

L’Esprit singulier à la Halle Saint Pierre

par Jacqueline Gamblin

L’univers fantastique de la collection de l’abbaye d’Auberive en 600 œuvres.

La collection privée de l’abbaye d’Au­berive, fondée par Jean-Claude Volot, nous invite dans l’univers fantastique de l’art brut. Exposées à la Halle Saint-Pierre, 600 de ces œuvres, signées par 70 artistes, suggèrent des mondes parallèles où l’étrange, la destruction, la mort rôdent en délires de couleurs.
Pour avoir vécu, jeune, la cruauté des ghettos et des camps, Maryan Pinchas Burstein, peintre américain d’origine polonaise, n’est pas devenu pour autant « le peintre des camps ». Mais les huiles sur toiles de l’illustrateur de Kafka (Le Procès) – portraits de créatures décervelées, bouches hurlantes, en veste militaire ou coiffure liturgique – bousculent le public. Comme en écho, le Montenegrin Dado (Miodrag Djuric) peint à l’huile des corps humains sous des aspects grotesques (Triptyque d’Herouval), piqûre de rappel d’une enfance marquée par les atrocités commises par les nazis en Yougoslavie. Arrivé d’Algérie en France en 1964, Kalem Khelif (qui a réalisé des illustrations pour le film Le Prophète de Khalil Gibran) évoque un émouvant et réaliste Premier hiver (huile sur papier) où le bidonville où il vivait en famille s’est embrasé.... (Lire la suite dans le numéro de mai 2016)


Illustration : © DR

Dans le même numéro (mai 2016)

En kiosque, n° 274

septembre 2019