Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

mai 2016 / La Chapelle

Avis de tempête dans la tour Boucry

par Gilles Jeudy

Les copropriétaires s’opposent à une opération commerciale de vente et transformation d’anciens locaux de Pôle emploi et de la Sécurité sociale en logements étudiants.

L’affaire est mal partie dans la tour Boucry. Le projet de transformation de 3 000 m2 de bureaux en 113 logements étudiants a été rejeté par 75 % des copropriétaires lors d’une assemblée générale extraordinaire. L’histoire démarre en 2013. Près du rond-point de La Chapelle, au pied de cette tour de 28 étages qui com­prend 500 logements sur 28 000 m2 plus 6 000 m2 de bureaux, se trouvaient une agence de Pôle emploi et un local de la CPAM (Caisse primaire d’assurance maladie) qui occupaient à eux deux 3 000 m2.

Un dossier incomplet

En 2013, Pôle emploi dé­mé­nage rue Maurice Genevoix. En janvier 2016, c’est la CPAM qui ferme ses portes. Les propriétaires des murs qui abritaient les deux services publics sont la SNC Constellation (qui hébergeait Pôle emploi) et la CPAM qui, elle, désire vendre ses murs au groupe Capelli, promoteur immobilier. Un projet commercial qui nécessite l’accord des copropriétaires. Ceux-ci reçoivent donc une convo­cation à une assemblée générale extra­ordinaire. Étrangement, cette convocation n’est pas envoyée par le syndic ni par le président du conseil syndical comme il est d’usage, mais… par la CPAM.... (Lire la suite dans le numéro de mai 2016)


Photo : © Gilles Jeudy

Dans le même numéro (mai 2016)

n° 285

septembre 2020