Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

décembre 2015 / La Chapelle

Les travaux de construction démarrent à Chapelle International

par Stéphane Bardinet

Après les démolitions, on pose les premières pierres du chantier de Chapelle International, au nord-est du 18e. Le programme devrait se prolonger jusqu’en 2021 avec, dès 2017, la livraison de la halle logistique.

C’est un chantier de construction énorme qui vient de commencer porte de La Chapelle, entre les voies ferrées de la gare du Nord et la rue de La Chapelle, du rond-point de La Chapelle jusqu’aux boulevard des maréchaux. Énorme et inédit par son ambition pour plusieurs raisons. D’abord, en ce qu’il mêle logements, équipements publics, espaces verts, surfaces de bureaux et une halle logistique de dernière génération. Ensuite, parce que Chapelle International s’insère dans l’immense projet Paris Nord-Est qui veut développer un ensemble urbain cohérent entre Paris, Saint-Denis La Plaine et Au­bervilliers. La portion parisienne du projet Paris Nord Est a été étendue et couvre, depuis 2014, 600 hectares (un triangle entre la porte de Clignancourt, la porte de La Villette et les gares de l’Est et du Nord), soit 17 % du territoire parisien.

Une halle logistique du futur

Le béton a commencé à couler sur le site pour la construction de la halle de logistique urbaine. Semi-enterrée, cette halle se veut révolutionnaire puisqu’elle doit alléger la capitale de milliers de camions de livraisons. Déchargées par train dans cet espace de 40 000 m2, les marchandises seront ensuite convoyées vers le centre de Paris par des modes de transports dits « doux » : soit des petites voitures ou utilitaires électriques, voire avec des vélos. Mais tout ceci sera quasiment invisible pour les riverains, qui n’apercevront que le toit de la halle, un élément important du projet.
En effet, ce toit de 1 hectare devrait accueillir des espaces sportifs (tennis, handball, foot de salle), une ferme urbaine ainsi qu’un restaurant sur une grande esplanade. Mais pour l’heure, certaines questions restent en suspens ... (Lire la suite dans le numéro de décembre 2015)


Photo : © Jean-Claude N’Diaye

Dans le même numéro (décembre 2015)

n° 285

septembre 2020