Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

décembre 2015 / La vie du 18e

Les élus écologistes arrêtent les permanences logement de la mairie du 18e

par Mathieu Le Floch

Rififi au sein de la majorité municipale : les écologistes estiment que le système de cotation rend ces permanences inutiles et frustrantes pour les habitants.

Avec le nouveau système d’étude des demandes de logement par cotation, Les élus écologistes pensent que les permanences sous leur forme actuelle ne répondent plus aux attentes des demandeurs de logement social.
La cotation, également appelée « scoring » est basée sur 25 critères tenant compte de la composition familiale et des ressources des demandeurs de logement. Le nombre de points permet un classement équitable et objectif, en fonction des données fournies dans le formulaire de demande et de justificatifs.
« Nous posons la question de la pertinence de ces permanences logement, notamment depuis l’entrée en vigueur du système de cotation, explique Loïc Lorenzini, co-président du groupe écologiste du 18e. Nous sommes complètement pour le système de cotation qui nous paraît plus satisfaisant en termes d’équité et de transparence. En revanche, les permanences actuelles ne font que frustrer les uns et les autres. D’un côté, les élus ne peuvent pas suivre les dossiers des demandeurs. De l’autre, les personnes viennent avec beaucoup d’espoir mais nous ne pouvons pas faire grand-chose pour elles. » Actuellement, les élus reçoivent individuellement cinq à six personnes plusieurs fois par semaine et consacrent à chacune environ 15 minutes.

Une décision critiquée

Cette décision des élus écologistes ne fait pas l’unanimité parmi d’au­tres élus de la majorité... (Lire la suite dans le numéro de décembre 2015)


Illustration : © Baudry

Dans le même numéro (décembre 2015)

n° 282

mai 2020