Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

mars 2015 / La vie du 18e

La préfecture expulse manu militari les salariés de la clinique rue Marcadet

par Gilles Jeudy

Les employés de la clinique de la rue Marcadet ont trouvé portes closes le 16 février
sans que ni les médecins ni les patients n’aient été avertis.


Une vingtaine de salariés (aides soignants, médecins, secrétaires) de la clinique Paris Montmartre n’ont pas pu aller travailler le lundi 16 février 2015 au matin, stoppés par un cordon de CRS.
Consternation, surprise et colère devant la fermeture définitive de cette clinique, plus connue dans le quartier sous le nom de clinique Rothschild au 197 rue Marcadet. Personne n’était semble-t-il au courant de cette mise en demeure, ni les salariés, ni les patients.
C’est sur le trottoir que les médecins ont dû appeler leurs patients pour annuler les rendez-vous quand ils le pouvaient (tous n’avaient pas sur eux leur agenda). Ils s’inquiètent aussi pour leur matériel. La police avait délogé plus tôt dans la matinée les derniers patients qui venaient se faire opérer. Puis elle a fait murer des bureaux et démonter des portes.
« Les anciens propriétaires du fond n’ont pas payé les loyers au bailleur qui, lui, avait acheté les murs début 2013 pour faire de la promotion immobilière », explique Pierre Fabre­guettes, qui a repris la clinique en… janvier 2015 ! « Or on a remboursé plus de 80 % des sommes dues. Il ne reste plus que 100 000 € à payer, peut-être moins » ajoute-t-il.
Les camions de déménagement présents sur les lieux ainsi que quelques taxis laminent encore un peu plus le moral des salariés encore présents vers 11 h qui tentent de faire de la résistance. « C’est un délit d’entrave, une OPA », lance un aide-soignant. « Je venais de me faire embaucher en CDI en janvier 2015, en février ils ferment », s’indigne une infirmière.

Qui dit vrai ?

Un groupe part au commissariat porter plainte pour « délit d’entrave »... (Lire la suite dans le numéro de mars 2015)

Dans le même numéro (mars 2015)

En kiosque, n° 274

septembre 2019