Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

mars 2015 / Le dossier du mois : L’après Charlie, de l’émotion à la réflexion

Au Petit Ney : écouter avec respect

par Virginie Chardin

L’équipe du café littéraire associatif de la porte Montmartre a opté pour des discussions informelles.

Le 18e du mois : Comment avez-vous vécu les attentats au Petit Ney ?

Philippe Durand (Petit Ney) : Une stupéfaction ! Quelque chose d’irréel qui vous tombe dessus… Avec le collectif des associations citoyennes, on a mis des affiches « Je suis Charlie » sur les vitrines du Petit Ney. Au bout d’une semaine, on les a retirées car cela avait moins de sens. Ce que l’on défendait, c’était le droit à la liberté d’expression. Mais avec tout ce qui était véhiculé dans les médias, cela perdait du sens. Au début, c’était une réaction citoyenne. D’ailleurs, on n’a donné aucun mot d’ordre pour la manifestation du dimanche 11 janvier dernier. Après, il fallait se définir par rapport à qui était Charlie... (Lire la suite dans le numéro de mars 2015)


Photo : © Thierry Nectoux

Dans le même numéro (mars 2015)

En kiosque, n° 274

septembre 2019