Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

décembre 2016 / Histoire

En flânant au fil des siècles à La Chapelle… (2)

par Dominique Delpirou

La suite d’une promenade historique décrivant les transformations d’un quartier qui a traversé les siècles, sans perdre son esprit et ses traditions populaires.

Avant de nous engager dans l’actuelle rue de La Cha­pelle, l’une des « voies prolétariennes » du 18e arrondissement selon la formule d’Éric Hazan dans son ouvrage Une traversée de Paris, arrêtons-nous un moment au carrefour La Chapelle-Ordener-Riquet. Sur une carte postale datant des années 1910, on peut voir des cafés aux quatre coins du carrefour. Le plus célèbre, et le plus chic, Au Roi du café, à l’angle de la rue Riquet ; il existe encore aujourd’hui. En face, le café À l’Étoile d’or ressemble davantage à une boutique de marchand de vins et à un hôtel meublé, avec ses prix affichés en grosses lettres et ses chambres au premier étage.
De l’autre côté de la rue, à l’angle de la rue Ordener (à l’emplacement de la Poste actuelle) on devine la taverne Karcher, du nom de son fondateur Henri Karcher, un brasseur auquel le succès ouvrit les portes de la mairie du 20e arrondissement entre 1914 et 1933. Une pancarte au-dessus de la coupole indique la présence d’un cinéma. Il s’agirait de l’un des premiers cinémas parlants de la capitale.
En 1914, au 3 rue de La Chapelle (un Franprix aujourd’hui), s’ouvrit L’Ordener Palace, qui ne ferma ses portes qu’en 1975. Le quatrième café avec terrasse, à l’autre coin de la rue Ordener, n’a pu être identifié.
Bien avant la Belle Epoque, le sang avait coulé à ce carrefour. Pendant la dernière semaine de la Commune de Paris, en mai 1871, une barricade fut élevée par les Fédérés pour tenter de freiner l’avance fulgurante des Versaillais dans Paris. Ce fut l’un des derniers actes de résistance du peuple de Paris avant qu’il ne soit écrasé par les armées de Thiers... (Lire la suite dans le numéro de décembre 2016)


Photo : © DR

Dans le même numéro (décembre 2016)

n° 286

octobre 2020