Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

février 2016 / Culture

Toulouse-Lautrec en BD !

par Samuel Cincinnatus

Les éditions Glénat ont lancé en 2015 une collection de bandes dessinées consacrée aux grands peintres. Olivier Bleys et Yomgui Dumont ont imaginé un polar autour de l’œuvre Panneaux pour la baraque de la Goulue, réalisée par Toulouse-Lautrec.

La première page donne le ton. Bienvenue au Moulin rouge en hiver 1895. L’heure est à la fête dans le mythique cabaret parisien. Les bourgeois s’encanaillent, les femmes sont élégantes. La salle est décorée de drapeaux français, éclairée par des lustres grâce à l’électricité qui existe depuis peu. Dans la bande dessinée imaginée par Olivier Bleys et Yomgui Dumont, Toulouse-Lautrec se retrouve au cœur d’un polar autour de l’œuvre Panneaux pour la baraque de la Goulue.
Les éditions Glénat ont lancé en 2015 une collection de bandes dessinées consacrée aux grands peintres. À la base, une idée : « On dit d’un grand tableau qu’il raconte une histoire… Laissez-nous vous raconter l’histoire qui se cache derrière » . Glénat prévoit de publier 20 bandes dessinées consacrées à d’illustres peintres.

Le peintre du vice et des bas-fonds
Dans celle consacrée à Toulouse-Lautrec, les auteurs invitent les lecteurs à découvrir cet artiste qui s’était installé à Montmartre, considéré comme « le peintre du vice et des bas-fonds ». « Le cadre du récit est fidèle car bien documenté, la plupart des personnages ont existé, mais l’intrigue est une pure création », explique Olivier Bleys, le scénariste. « Le principe de la collection Grands peintres est d’imaginer les circonstances de production d’une œuvre d’un artiste célèbre. Les auteurs ont carte blanche, à condition d’inscrire l’histoire dans un environnement réaliste. » En effet, la BD ne retrace pas la vie entière de Toulouse-Lautrec, elle permet « de capter au mieux la personnalité de l’artiste et son œuvre », confie l’éditeur.
L’histoire se déroule au début de l’année 1895 : une affaire d’enlèvement de jeunes filles de bonne famille secoue le milieu de la nuit montmartroise. Le peintre et ses camarades sont rapidement soupçonnés. C’est dans ce cadre que Toulouse-Lautrec peint son œuvre, Panneaux pour la baraque de la Goulue, réalisé spécialement pour la célèbre danseuse de cabaret. L’album se conclut par un cahier documentaire et pédagogique de huit pages conçu par Dimitri Joannidès, expert en art moderne et contemporain.

Les grands peintres : Toulouse-Lautrec, d’Olivier Bleys et Yomgui Dumont, Glénat, 14,50€.


Illustration : © Glénat

Dans le même numéro (février 2016)

n° 281

avril 2020