Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

juillet-août 2021 / Belliard

Projet Belliard : consultation express des habitants

par Florianne Finet

Ce mégaprojet, qui comporte peu d’espaces verts, risque de densifier encore le quartier.

Avis aux habitants du nord de l’arrondissement. Il ne vous reste plus que quelques jours pour déposer vos observations, critiques ou propositions sur l’aménagement du grand garage de bus Belliard situé entre la porte de Clignancourt et la porte des Poissonniers. L’entrée principale se fait au 34 rue Championnet.

L’enquête publique, discrètement lancée début juin, se terminera le vendredi 9 juillet. Une procédure obligatoire avant la délivrance du permis de construire. La Mairie du 18e a mis à disposition un ordinateur dans ses locaux pour ceux qui en auraient besoin, les avis ne pouvant être déposés que sur la plateforme en ligne (belliard-centrebus.participationdupublic.net).

Le projet vise à créer d’ici 2026 de nouveaux logements dont une partie à caractère social pour accueillir 490 nouveaux habitants, un hôtel sur 8 000 m2, une salle d’escalade privée ou encore 4 600 m2 de bureaux. Un parc photovoltaïque couvrant une partie des besoins électriques des futurs bâtiments qui utiliseront des matériaux « biosourcés » sera également créé au-dessus de la zone de garage des bus. Quelques arbres seront abattus mais cela sera compensé par la création d’un grand jardin privé de 2 000 m2 et la plantation de 230 arbres, assurent les défenseurs du projet, la RATP (propriétaire du site) et Linkcity (promoteur). Et d’insister sur le fait que ce nouvel espace vert permettra de lutter contre le phénomène des îlots de chaleur, le site actuel étant quasi dépourvu d’arbres.

Ça manque de vert

Des arguments qui ne convainquent pas riverains et associations comme ASA-PNE très critiques sur ce projet immobiliser depuis son annonce mi-2019. Les futurs espaces verts ne devraient représenter que 7 % de la surface totale du projet, dans un arrondissement déjà dense et très peu arboré. On compte en moyenne 323 habitants par hectare dans le 18e, contre 250 en moyenne à Paris, et moins de 2 m2 d’espace vert public par habitant, contre 7 m2. Une « bétonisation » déjà dénoncée par les opposants au réaménagement de la zone Ordener-Poissonniers, située à quelques centaines de mètres à peine.

Cette consultation intervient en pleine discussion sur le futur plan local d’urbanisme (PLU) de la Ville de Paris qui se veut « bioclimatique ». Après les ateliers participatifs menés dans plusieurs quartiers du 18e en juin, les habitants peuvent aussi donner leur avis sur le projet jusqu’au 16 juillet (en ligne mais aussi sur registre déposé en mairie).

Dans le même numéro (juillet-août 2021)

  • Le dossier du mois

    Les meilleures glaces du 18e

    Annie Katz, Danielle Fournier, Jean Cittone, Nadia Dehmous, Sylvie Chatelin, Unt’ Margaria
    C’est l’été, il fait chaud, on a envie de lézarder en terrasse, d'une boisson fraîche, d’une bonne glace gourmande, ou d’un sorbet rafraîchissant à déguster en cornet ou en pot en déambulant dans les rues. Nos rédacteurs et rédactrices ont repéré et goûté pour vous les meilleures de l’arrondissement. Liste peut-être non exhaustive mais vaste choix de saveurs et d’ambiances. Allez-y, revenez-y, faites-vous plaisir. Toutes (ou presque) se disent « artisanales » mais qui sont les vrais « Maîtres Artisans Glaciers » ?
  • Les meilleures glaces du 18e

    Kozak, parfums du jour

    Danielle Fournier
    Catherine et Nathalie ont ouvert leur petite boutique il y a 6 ans et elles proposent deux produits d’exception : le chocolat et les glaces.
  • Les meilleures glaces du 18e

    Des glaces engagées

    Sylvie Chatelin
    Chose de plus en plus rare dans le quartier, on peut déguster de délicieuses glaces italiennes chez Unis Vers l’Art Studio.
  • La vie du 18e

    Bichat et Beaujon : regroupement sur ordonnance

    Dominique Gaucher
    On en parle depuis plus de cinq ans. Les hôpitaux Bichat (18e) et Beaujon (Clichy-la-Garenne) doivent fusionner pour s’installer à Saint-Ouen. Annoncé pour 2028, le projet ne va pas sans poser problèmes.
  • Clignancourt

    La Maison Verte à la recherche d’un nouveau souffle

    Dominique Boutel
    Lieu de mémoire et d’action, acteur clé dans la vie sociale et associative du quartier, l’institution est menacée.
  • La Chapelle

    Jardins d’Éole : les riverains toujours vent debout

    Sandra Mignot
    Les riverains du parc se sont intensément mobilisés pour que leur quartier ne devienne pas une salle de consommation à ciel ouvert. Médiatisation, manifestations, rencontres avec les élus, retour sur plus de six semaines d’action.
  • La Chapelle

    Octopousse : le composteur nouveau est arrivé

    Sylvie Chatelin
    L'Octopousse, construit sur le modèle du « keyhole », s’inscrit dans une nouvelle génération de composteur. Les résultats de la phase pilote sont concluants. Encore faut-il des volontés pour pérenniser le procédé.
  • La Chapelle

    Un banc public bien sympathique

    Sylvie Chatelin
    Place des Messageries de l’Est, un banc mystérieux
  • Porte de Saint-Ouen

    Vandalisme ou hostilité ? La terrasse d’Antanak détruite

    Stéphane Bardinet
    Une terrasse arborée et ses pieds d’arbres fleuris, installés depuis cinq ans devant le siège d’Antanak, rue Bernard Dimey, ont été effacés par un commando nocturne.
  • Simplon

    Ordener-Poissonniers : la riposte s’organise

    Sylvie Chatelin
    Le collectif Extra-Ordener reste vigilant face au projet d’aménagement du site et change de statut.
  • Les Gens

    Céleste Brunnquell : la révélation de En thérapie [Article complet]

    Dominique Boutel
    Révélée au grand public dans la série « En thérapie », Céleste Brunnquell, jeune espoir du cinéma, a grandi à Montmartre.

n° 298

novembre 2021