Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

janvier 2014 / Coups de fourchette

La Casserole, rue Boinod

par Brigitte Batonnier

La Casserole a rouvert ses portes, un délicieux fumet s’en dégage, ce jeudi 6 novembre. Enzo en cuisine, assisté de Sophie, a mis les petits plats dans les grands. Salade fraîcheur enrichie de tomates séchées, coppa et superbes câpres siciliens, suivie d’une darne de saumon servie avec des petites coques (encore dans leur coquille) et une fondue de poireaux.
Rebelote (et pas 10 de der) deux semaines plus tard : Romain le barman qui assure un service efficace en salle ne sacrifie pas à la coutume du beaujolais nouveau ; « Plutôt un bon verre de pinot noir », propose-t-il l’œil pétillant. Le risotto aux trompettes de la mort (séchées et envoyées depuis la Savoie par la maman d’Enzo) ravit les papilles. Que dire de la souris d’agneau entourée de rattes sans oublier le crumble aux pommes ? « Que des produits frais et du fait maison, même les burgers et les frites ! », s’enthousiasme le chef.
Ces trois jeunes-là se sont connus par la musique, chacun pratiquant un instrument (outre le piano pour Enzo). Romain qui a repris la partie bar de la Casserole, il y a trois ans, est l’instigateur des fameuses jam-sessions du mardi soir. Il a mis Enzo et Sophie en contact avec Thierry, le patron du resto et l’un des membres de l’ancienne équipe ayant officié dans les années 1990. Pari pris : le restaurant ouvre les mercredis, jeudis et vendredis midi et soir. Trois jours seulement ? Oui, car Enzo qui a fait l’école hôtelière de Thonon travaille actuellement en alternance : deux jours pour se perfectionner en gestion et trois jours aux fourneaux. Bien obligés de leur accorder une fin de semaine méritée !

* 17 rue Boinod, 01 42 54 50 97, merc. jeu. vend. Le midi, entrée,
plat et dessert : 15 €, un peu plus pour le dîner.

Dans le même numéro (janvier 2014)

n° 287

novembre 2020