Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

décembre 2013 / Le dossier du mois

Sentinel diego, une autre vision du rap [Article complet]

par Mathieu Le Floch

Récemment propulsé en tête du classement ReverbNation à Paris, le jeune Sentinel Diego confirme que le 18e arrondissement est une terre fertile pour la scène rap. Son style fait bouger les lignes musicales et il serait difficile de lui coller une étiquette. Ce style si particulier, le jeune homme le doit à ses nombreux voyages à travers le monde.

Du Brésil à Cuba puis ici

Né à Salvador de Bahia au Brésil, il y a 27 ans Sentinel Diego découvre la France à l’âge de 2 ans. C’est dans le 18e que sa famille élit domicile. Son père n’est autre que l’ancien propriétaire du Club Club de Pigalle (rue André-Antoine). Le Slam, pratique artistique consistant à déclamer un texte poétique devant un public, est alors inconnu en France. C’est dans ce club qu’ont eu lieu les premières scènes Slam de France à la fin des années 1990. Un cadre très formateur où Sentinel Diego écrit ses premiers textes. Il n’a alors que 12 ans. À l’adolescence, il intègre le collectif Sexion d’Assaut, composé de jeunes talents issus majoritairement du 18e et du 9e. Mais Sentinel Diego doit quitter la France pour suivre son père parti vivre à Cuba pendant une année. Là aussi, le jeune homme s’imprègne des rythmes de cette île foisonnante en matière de musique. Le reggaeton qu’il y découvre, influence définitivement sa vision musicale.

De retour en France, Sentinel Diego revient s’installer dans le 18e bien sûr, « Il y a tout ici, il y a un mélange de culture, des marchés, des boulevards animés. Quand je vais dans un autre quartier je trouve ça fade. ». Le jeune musicien se fait désormais accompagner dans sa démarche artistique par son producteur PatK qui a monté le collectif « Jamen’s Band », groupe de musiciens aux influences diverses (Rock, pop...). Son EP de cinq titres, « Back to roots », en écoute libre et téléchargement légale, est riche de ces différentes influences. Sentinel Diego et son producteur, souhaitent mêler ces influences rap français / rap US avec le son live et dynamique du rock. « Notre leitmotiv c’est : ’’une autre vision du rap’’ ». Le jeune musicien définit lui même son travail comme « du rap conscient ». D’où le nom de scène Sentinel. Il cite en exemple des artistes comme Oxmo Puccino ou Féfé (Saïan Supa Crew) ou encore Blacko du groupe Sniper. Ces musiciens français sont connus pour leurs textes à la fois ciselés et résolument engagés.

Les habitants du 18e ont eu la chance de découvrir Sentinel Diego lors de la dernière édition de la Goutte d’Or en fête. « Le public était super, on a été très bien accueilli. C’était la première fois que j’avais mon nom sur les loges. » Son premier EP à peine sorti, Sentinel Diego a déjà de nombreux projets : « Ce qu’on vise pour 2013-2014, c’est faire du live et de participer à des festivals, à Montpellier, Bordeaux, etc. » Le jeune artiste prépare déjà son prochain album « Pour les puristes, on fera un titre ragga ».

Sentinel Diego sera en concert le 10 janvier au BackStage O’ Sullivans (92 bd de Clichy).
http://www.sentineldiego.com/

Photo : DR

Dans le même numéro (décembre 2013)

  • La vie du 18e

    La nouvelle vie des gares de Petite ceinture

    Nadia Djabali
    Les deux gares de la Petite ceinture, Portes de Clignancourt et de Saint-Ouen, sont promises à un nouvel avenir. La gare d Ornano, à la Porte de (...)
  • La vie du 18e

    Roxane Decorte défend la place des femmes en politique

    Mathieu Le Floch
    Roxane Decorte, conseillère UMP à la mairie du 18e arrondissement, fait de la politique depuis plus de 25 ans. Elle donne ici sa vision de la place (...)
  • La vie du 18e

    La Louve, coopérative alimentaire et supermarché collaboratif

    Nadia Djabali
    « Parce qu’il y en a marre de mal manger et de se ruiner pour bien manger !!! Merci à La Louve pour son initiative, je croise les doigts pour que le (...)
  • La vie du 18e

    La brigade anti criminalité quitte le 34 rue de la Goutte d’Or

    Nadia Djabali
    La rumeur courait depuis le 31 octobre dernier, date de la visite de Nathalie Kosciusko-Morizet à la Goutte d’Or. Lors d’une réunion, organisée par (...)
  • Coups de fourchette

    In Bocca Al Lupo

    Michel Cyprien
    « Dans la gueule du loup » : tel est le nom donné par Claire et Viktor à leur restaurant « pizza, pasta e vino » ouvert le 26 octobre. Dans le langage (...)
  • Culture

    P’tits Molières : les théâtres Pixel et Tremplin au palmarès

    Marie Pierre Larrivé
    Deux de nos théâtres, le Pixel et le Tremplin, sont à l’honneur du palmarès des P’tits Molières, décernés, pour la première fois, lundi 25 novembre. (...)
  • Montmartre

    L’église Saint-Jean classée monument historique

    Marie Pierre Larrivé
    L’église Saint-Jean-de-Montmartre va être classée au titre des monuments historiques, classement qui lui confère une reconnaissance au niveau national (...)
  • Clignancourt

    Un Intermarché rue Custine ?

    Florianne Finet
    Y aura-t-il bientôt un Intermarché à l’angle de la rue Custine et de la rue Lécuyer, à la place du garage Renault ? C’est la crainte des habitants de (...)
  • Le dossier du mois

    Rap dans le 18e : social et engagé

    Camille Sarrot, Claude Polak, Lilaafa Amouzou, Mathieu Le Floch
    Le rap est aujourd’hui l’une des musiques les plus écoutées par la jeunesse. De nombreux styles coexistent et le 18e arrondissement tient une place à (...)
  • Porte Montmartre

    Corsets et crinolines Porte Montmartre

    Claude Polak
    Une boutique de la rue Marcel Sembat, tout au nord du 18e. On entre dans un joli fouillis de corsets et de robes qui ont un air d’autrefois. (...)
  • La Chapelle

    Nous n’irons plus au Bois Dormoy, le jardin risque de disparaître

    Edith Canestrier
    Le Bois Dormoy sera sans doute rasé dans les mois qui viennent. Et c’est, après le jardin d’Alice et d’autres à venir, une nouvelle disparition (...)
  • Théâtre

    Velouté

    Lilaafa Amouzou
    À la Manufacture des Abbesses - Velouté, de Victor Haïm, mise en scène par Nicolas Luboz et David Bottet avec Laurence Porteil, David Bottet et (...)
  • Théâtre

    Alter ego

    Marie Pierre Larrivé
    Au Funambule - Alter ego, de Benjamin Boudou et Rémi Larrousse. Jusqu’au 26 janvier. Rémi découvre une marionnette qui lui ressemble étrangement (...)
  • Théâtre

    Attention Maîtres Chanteurs

    Michel Cyprien
    Aux Deux Anes - Attention Maîtres Chanteurs. Spectacle musical de Raphaëlle Farman et Jacques Gay. Mise en scène par les auteurs. Jusqu’au 26 (...)
  • Théâtre

    Les Chiche Capon : la 432

    Michel Cyprien
    Aux Béliers Parisiens - Les Chiche Capon : la 432, De et avec Fred Blin, Patrick de Valette, Ricardo La Giudice, Matthieu Pillard. Jusqu’au 24 (...)
  • Les gens

    José Cunéo, fabricant de boîtes lumineuses

    Claude Polak
    José Cuneo est dessinateur, peintre, auteur de BD et de dioramas, c’est-à-dire boîtes lumineuses contenant des scènes en trois dimensions. Né en (...)

En kiosque, n° 275

octobre 2019