Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

janvier 2024 / Le dossier du mois

Logement, sans abris, transports : l’envers du décors des JOP

par Maxime Renaudet

Mi-décembre, le collectif Le revers de la médaille était réuni au Sacré-Cœur pour alerter sur le nettoyage social en vue des Jeux olympiques et paralympiques. Une opération coup de poing qui a eu le mérite de faire bouger quelques lignes.

Alors qu’un touriste termine son verre de vin blanc face à Paris, et qu’un lève-tôt fait son jogging matinal, cinq grandes banderoles blanches sont déroulées sur les marches du Sacré-Cœur. On peut y lire : « Sans-abrisme », « Campements », « Bidonvilles », « Squats » et « Solidarité ». Cinq mots presque aussitôt recouverts et invisibilisés par de la peinture aux couleurs des anneaux olympiques. « Cette nuit il fera 3 degrés alors qu’il y a 18 000 logements vides que la préfecture pourrait réquisitionner, tance Paul Alauzy, positionné en bas des marches du parvis alors que l’opération Pissarro va bientôt se terminer. Il y aura des centaines d’enfants dans les rues de Paris et Saint-Denis, des nourrissons sortis de maternité qui se retrouveront sur le trottoir, (...)

Photo : Ophelie Loubat

> Lire la suite dans le journal

Dans le même numéro (janvier 2024)

n° 323

février 2024