Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

janvier 2024 / Culture

Guerre d’Algérie : blessures à vif sur les planches

par Noël Bouttier

Une pièce âpre où trois histoires, trois douleurs se croisent sur un quai de gare, sans que leurs porteurs puissent jamais se comprendre.

Il est des événements maintenant anciens qui ont du mal à être digérés. La guerre d’Algérie en est l’exemple le plus significatif. Longtemps réduite à une opération de maintien de l’ordre, elle a déchiré des millions de familles des deux côtés de la Méditerranée. Le Quai propose une plongée dans ce drame. Il se déroule dans une gare, en France, quelques semaines après la fin de la guerre.

Trois personnages profondément affectés par celle-ci se croisent. Chacun est habité par ses fantômes, par ses démons personnels. Romain, un militaire breton, a traversé toute la guerre. Il est profondément traumatisé par les exactions commises par les soldats et par la mort de son meilleur ami, un certain Meursault (le nom même du meurtrier de L’Etranger de Camus).

Il (...)

> Lire la suite dans le journal

Dans le même numéro (janvier 2024)

n° 322

janvier 2024