Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

mai 2022 / Grands travaux : un paysage urbain en chantiers

Gare du nord : un nouveau projet sur les rails

par Dominique Gaucher

Après les hauts cris qu’avait suscité la présentation du projet de rénovation de la gare du Nord en 2021, un autre chantier, plus modeste et moins tourné vers la consommation, devrait être lancé à l’automne prochain.

Exit Stationord, voici venir Horizon 2024, nom donné par la SNCF Gares & Connexions à son nouveau projet d’adaptation de la gare du Nord. Présenté le
3 mars dernier, son objet est la modernisation du site dans la perspective des Jeux olympiques de 2024. Il remplace le projet initial pharaonique, très contesté et aux coûts exorbitants porté par la filiale d’Auchan, Stationord (lire notre n° 289). L’Association pour la responsabilité environnementale à Paris (Arep), qui se présente comme la première agence d’architecture de France, filiale de SNCF Gares & Connexions, est chargée de développer Horizon 2024.
Le coût prévisionnel des travaux s’élève
à 55 millions d’euros.

Les objectifs de SNCF Gares & Connexions, énoncés lors de la réunion de mars dernier, sont des plus consensuels. Il s’agit d’améliorer les conditions d’accès, d’attente et de parcours des voyageurs. Dans ce but, on organisera l’interconnexion entre trains, vélos, taxis et transports en commun.
Des parkings accueilleront les deux roues. 1 000 places sécurisées pour les vélos, côté rue du Faubourg Saint-Denis où un bâtiment appartenant à la SNCF doit être démoli. Les deux roues motorisés auront également leurs parcs de stationnement. La rampe actuelle d’accès des bus deviendra une voie réservée aux mobilités douces. Le parvis devant la façade de la gare se transformera en espace « apaisé ». Les taxis et VTC prendront les passagers en sous-sol relié par un accès direct depuis la gare. La dépose des voyageurs s’effectuera en surface dans la cour des taxis. L’accès à l’Eurostar sera facilité et les temps d’embarquement réduits. Les travaux concerneront aussi le secteur Ile-de-France, avec notamment l’élargissement du quai transversal des lignes nationales.

Pas de nouvelles surfaces commerciales

Quelle sera la place des commerces dans ce nouveau projet ? SNCF Gares & Connexions a affirmé ne pas vouloir augmenter les surfaces commerciales actuelles.
Cet engagement a rassuré usagers et associations, très opposés aux 20 000 m2 initialement prévus. Seules la vingtaine de boutiques qui avaient fermé en prévision
des travaux nécessité pour Stationord seront remises en activité.

La question d’un accès vers le 18e n’est toujours pas réglée. Il pourrait s’agir de la construction d’une passerelle piétonne et cyclable, en surplomb des voies ferrées, afin de relier la gare au boulevard de La Chapelle. Il s’agit d’une revendication primordiale pour les usagers, déjà énoncée lors du projet précédent. SNCF Gares & Connexions n’est pas opposée à cette liaison. Mais elle estime indispensable de disposer préalablement d’études de faisablité.
Cette réalisation ne saurait intervenir avant 2024. Or, compte tenu des multiples opérations d’aménagement en cours dans cet arrondissement, sa population va augmenter et l’accès à la gare s’avèrera encore plus essentiel.

Nombre d’aspects demeurent à préciser, voire à définir. Les modalités de concertation demeurent encore floues. Certes l’équipe de Gares & Connexions affirme sa volonté de dialogue avec les acteurs locaux. De leur côté, les associations, notamment Retrouvons le nord de la gare du Nord, maintiennent leur demande d’une conférence de consensus sous l’égide de la Commission nationale du débat public (CNDP). Un préalable pour elles, exprimé lors du précédent projet mais resté un vœu pieux... L’organisation de ce débat permettrait, estiment-elles, d’adopter les solutions répondant le mieux aux besoins des usagers.

La nature et la qualité du dialogue mis en place par Gares & Connexions seront déterminantes tant pour le développement d’Horizon 2024 que pour l’élaboration du projet à l’horizon 2030. Pour l’instant, les échéances électorales reportent à l’automne toute évolution notable de la situation. Une affaire à suivre...

Dans le même numéro (mai 2022)

  • Le dossier du mois

    Grands travaux : un paysage urbain en chantiers

    Dominique Andreani, Dominique Boutel, Dominique Gaucher, Sandra Mignot, Stéphane Bardinet
    Aux quatre coins de l'arrondissement, les grands chantiers fleurissent, nourris d'une belle envie d'éco-responsabilité, de concertations avec les habitants, d'innovations architecturales et de choix volontaires pour lutter contre le réchauffement climatique.
  • La vie du 18e

    Nature en ville : le retour du coquelicot

    Jacky Libaud
    Du pavot bleu au jaune en passant par le rouge coquelicot, de nos champs à l’Himalaya, la famille des papavéracées reste à découvrir pour embellir nos parcs et nos jardins.
  • La vie du 18e

    Législatives : venez débattre à la Maison Verte [Article complet]

    Danielle Fournier
    A l’initiative du 18e du mois et de La Ligue des droits de l’homme, le jeudi 2 juin, à la Maison verte, Daniel Desesquelle (RFI) animera un débat avec les candidats aux législatives. Préparez-vous pour ce qui est devenu le « troisième tour » de l’élection présidentielle.
  • Grands travaux : un paysage urbain en chantiers

    Chapelle International : un quartier innovant en devenir

    Dominique Gaucher
    Transformer un ancien site ferroviaire en écoquartier pour une nouvelle urbanité conciliant densité et cadre de vie, favoriser toutes les mixités grâce à de nouvelles formes d’habitat intégrées aux activités … Chapelle International relèvera-t-il le défi de ses concepteurs ?
  • Grands travaux : un paysage urbain en chantiers

    la tour des Poissonniers : nouvelle vie d’un immeuble témoin des années 60

    Stéphane Bardinet
    Bientôt transformée en cité étudiante, la tour des Poissonniers marque l’évolution de l’urbanisme de masse face aux défis contemporains.
  • Grands travaux : un paysage urbain en chantiers

    Chapelle Charbon : 380 logements en bordure du parc

    Dominique Boutel, Sandra Mignot
    Les consultations sont lancées pour la construction de bâtiments d’habitation au nord de la ZAC de l’Evangile.
  • Grands travaux : un paysage urbain en chantiers

    Gare des mines-Fillettes

    Sandra Mignot
    Ce projet est disséminé autour de la rue Charles Hermite et réparti en plusieurs lots de part et d’autre du périphérique.
  • Grands travaux : un paysage urbain en chantiers

    Belliard : sous la verdure, les vagues

    Dominique Andreani
    Une nouvelle piscine devrait s’implanter dans l’ouest de l’arrondissement, même si sa construction peine à commencer.
  • Goutte d’or

    Ils font parler du 18e : Séverine et les écouteurs de rue !

    Sandra Mignot
    On en parle partout dans la presse : le dispositif d’écoute imaginé à la Goutte d’Or fait des petits en province.
  • Montmartre

    Bye bye Claire

    L’équipe du 18e du mois
    « J'aimais tellement ce que je faisais... »
  • Histoire

    De la Belle Époque aux Années Folles

    Dominique Delpirou
    Une prochaine fin de semaine peut être l’occasion de s’exercer à la flânerie en partant à la rencontre dans le 18e de témoignages intéressants d’un passé pas si lointain, ceux de l’Art nouveau et de l’Art déco. Mais encore faut-il savoir distinguer ces différents mouvements artistiques.
  • Culture

    Expo à l’ICI : le voyage des regards

    Patrick Mallet
    Que restituer, que transmettre des récits familiaux, de sa culture, de son histoire qui ne sont plus tout à fait siennes lorsque l’on est artiste, vivant en France, en exil, ou enfant d’immigré ?
  • Les Gens

    Roger Dufreney, dans le 18e de père en fils

    Annick Amar
    Le père de Roger, déjà, était né au 13 rue des Amiraux. Avec son épouse ils en sont sûrement les plus anciens résidents. Et pourquoi ne continueraient ils pas d’y couler des jours heureux ?

n° 307

septembre 2022