Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

septembre 2014 / Goutte d’Or - Château Rouge

Caroline Barral, costumière pour le carnaval de Venise

par Mary B. Adams

Depuis 25 ans, la costumière de la rue Richomme met de la féérie dans la cité des Doges et travaille également sur nombre de spectacles vivants.

sur la rue Richomme se trouve l’atelier de Caroline Barral, costumière de re­nom. Au rez-de-chaussée dans la grande pièce éclairée par des puits de lumière, le regard est de suite attiré par la verdure luxuriante. C’est une sorte de serre où arbres et plantes tropicaux se mélangent avec des boas à plumes de toutes les couleurs, des masques, des coiffes décorées de perles ou de dentelle. Une foultitude d’objets qui font l’univers de la créatrice, qui explore dans son travail tous les styles de costumes : historiques, féeriques, futuristes jusqu’aux plus flamboyants.
La passion pour la confection des costumes est née en 1985 lorsque Caroline, qui faisait de la peinture sur soie, se rend au carnaval de Venise assister une amie maquilleuse. Révé­lation : « Maquillage et peinture sur soie font appel aux mêmes techniques. Il ne faut pas mettre la main sur le visage, comme il ne faut pas poser la main sur le papier ! » L’année suivante, elle crée son premier costume avec des formes et des couleurs simples. Petit à petit, les designs de cette autodidacte se font plus compliqués, avec une nouvelle création qu’elle révèle au carnaval chaque année. Et avec quel succès ! En méduse, en flamme et en licorne, la costumière défile sous ses propres créations, compte trois premiers prix du « plus beau costume féminin » à Venise.... (Lire la suite dans le numéro de septembre 2014)


Photo : © Mary Adams

Dans le même numéro (septembre 2014)

n° 284

juillet-août 2020