Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

juin 2014 / La vie du 18e

Tout le monde adore le Louxor

par Marie-Odile Fargier

La fréquentation de la salle a dépassé toutes les espérances. Avec une offre de grande qualité et très diversifiée, le cinéma a su conquérir très vite son public.

Avec 266 000 entrées dans ses trois salles dès sa première année d’existence, pas de doute : le cinéma le Louxor a démarré très fort dès sa réouverture à la mi-avril 2013. « Habituellement, on estime qu’il faut trois ans à un nouveau cinéma pour trouver son public. Le Louxor y est parvenu en un an. Nous avions prévu seulement 180 000 entrées pour cette première année », se réjouit son directeur, Emmanuel Papillon. Un public venu pour l’essentiel du 18e arrondissement d’après les tests réalisés par l’équipe, même si le cinéma est situé dans le 10e arrondissement, côté sud du carrefour Barbès-Rochechouart : juste un boulevard à traverser pour les spectateurs venant du 18e.
Plusieurs explications à ce succès, souligne le directeur. D’une part l’attente était forte dans ce quartier qui a perdu toutes ses nombreuses salles d’autrefois. D’autant plus forte que les travaux ont duré quatre ans et que l’impatience grandissait lorsqu’on passait devant les bâches décorées à l’image des mosaïques du Louxor qui dissimulaient le chantier. En outre, trois associations locales avaient pris fait et cause pour la restauration de l’ancien cinéma : Les Amis du Lou­xor, Paris Louxor et Action Bar­bès. Leur action a beaucoup contribué à la notoriété de l’établissement. Une notoriété encore renforcée par la campagne de communication de la mairie de Paris, propriétaire du lieu qu’elle a acquis pour le sauver et maître d’œuvre de cette restauration. ... (Lire la suite dans le numéro de juin 2014)


Photo : © Guendalina Flamini

Dans le même numéro (juin 2014)

n° 287

novembre 2020