Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

juin 2014 / La vie du 18e

La Compagnie du son des rues donne la parole aux habitants de la cité Valentin Abeille

par Nadia Djabali

« Pour visiter l’appartement, ils m’ont donné l’adresse, raconte Hajar Zitouni. On est arrivé porte de La Cha­pelle, et puis ils nous ont indiqué qu’il fallait passer au niveau de Novotel Etap’Hotel. Ce n’était pas évident. On a dû traverser, marcher tout droit où c’est marqué “périphérique”. Comme on avait vu qu’il y avait des voitures et qu’il n’y avait pas de passage piéton, on est revenu sur nos pas. Là où c’est marqué Saint-Denis-La-Plaine, on est passé en dessous. Et là, on a pu traverser et continuer pour trouver l’adresse de la résidence.  » Ces paroles, on peut les entendre dans Allée Valentin Abeille, portrait d’un immeuble, un documentaire de 25 minutes réalisé par la Compagnie du son des rues.
Peu d’habitants du 18e savent que la cité Valentin Abeille fait partie de l’arrondissement. Coincée entre le périphérique, l’entrée de l’autoroute A1 mais également un certain nombre de voies rapides et le pont ferroviaire du réseau Est, cette résidence est enclavée entre la porte de La Chapelle, la porte d’Aubervilliers, la Plaine-Saint-Denis et Aubervilliers.
« Il y a quelques années, précise Laurence Launey, de la Compagnie du son des rues, certains élus parisiens pensaient que la cité faisait partie de la Plaine-Saint-Denis. Les habitants les ont fait se déplacer pour leur montrer le panneau Paris. Main­tenant ils savent que c’est à Paris mais qu’il faut prendre l’impasse Marteau située à la Plaine Saint-Denis. Et au bout, il y a Valentin Abeille. »... (Lire la suite dans le numéro de juin 2014)


Photo : © Compagnie du son des rues

Dans le même numéro (juin 2014)

  • Le dossier du mois

    Tourisme : les bons plans du 18e

    Jacqueline Gamblin , Marie-Odile Fargier, Pierrick Yvon, Sylvie Chatelin, Thomas Sillas
    Touristique, le 18e arrondissement ? Il passe plutôt pour un arrondissement familial et cosmopolite. Et pourtant si ! Plus d’un tiers des 29,3 (...)
  • La vie du 18e

    Tout le monde adore le Louxor

    Marie-Odile Fargier
    La fréquentation de la salle a dépassé toutes les espérances. Avec une offre de grande qualité et très diversifiée, le cinéma a su conquérir très vite (...)
  • La vie du 18e

    La Maison des associations fête ses dix ans ! [Article complet]

    Camille Sarrot
    Elle ouvre ses portes tout le week-end du 13 au 15 juin avec de nombreuses activités : expositions, courts-métrages, danse, musique… Ouverte le (...)
  • La vie du 18e

    En juin, tous les quartiers font la fête

    le 18e du mois
    La grande parade artistique, participative et festive Rêvons rue partira le 7 juin à 15 h de la place Charles Bernard pour déambuler dans (...)
  • Sport

    Les filles de Paris Basket 18 sont championnes de France

    Michel Cyprien
    Bravo les filles ! Une des équipes U15 (moins de 15 ans) du Paris basket 18 vient d’être sacrée cham­pion­ne de France de sa catégorie. Elle a battu (...)
  • La Chapelle

    Onze jours de grève à la poste Marx-Dormoy contre sept suppressions d’emplois

    Sylvie Chatelin
    Après ceux de Château-Rouge (voir notre numéro de janvier), les postiers de Marx-Dormoy se sont battus pour la défense de l’emploi et du service (...)
  • Histoire

    L’été trop chaud de 1914

    Noël Monier
    L’été 1914 a vu se déclencher le plus grand massacre que l’Europe ait connu jusque-là. Comment les Français, et spécialement les habitants du 18e, (...)
  • Les gens

    Joseph Joffo, un gosse du 18e

    Colette Friedlander
    Le célèbre coiffeur et romancier raconte son enfance sur les pentes nord de Montmartre, le quartier où il est né et où il aime à revenir. Comme (...)

n° 287

novembre 2020