Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

novembre 2022 / Goutte d’or

Une initiative ludique contre le harcèlement scolaire

par Sylvie Chatelin

Les enfants victimes peuvent vivre un enfer dans et en dehors de l’école avec l’extension aux réseaux sociaux. Tous les enfants sont concernés en tant que victime, harceleur ou témoin. Un support pédagogique, conçu à la Goutte d’Or, vise à les sensibiliser et leur donne les outils pour réagir contre ce fléau.

Léo, Amir, Emy, Sonia ou encore Medhy sont les « héros » involontaires du kit Même pas drôle / Le harcèlement scolaire, imaginé, conçu et réalisé par l’association Unis vers l’art studio (lire notre n° 294). Norreddine, président de l’association, y « travaille non-stop depuis 18 mois » et on sent que le projet, d’ailleurs financé jusqu’à présent exclusivement sur ses fonds propres et dont il a fabriqué les prototypes lui-même, lui tient à cœur. Il est le « capitaine du navire » et « entouré de bonnes personnes », il a co-écrit les textes avec Oma-Ywa Dubois tandis que Yassin Latrache* se chargeait des illustrations.

Le résultat de ce gros travail ? Un kit complet, constitué d’un livre restituant des situations réellement vécues avec des coloriages et des bulles « pour que les enfants y mettent leurs propres mots », de puzzles, d’une MagicSchoolBox (boite holographique), d’un quizz, de grandes affiches à colorier et d’un jeu de plateau qui peut se déployer grandeur nature comme récemment au square Léon.

Ces différents éléments permettent d’aborder le harcèlement sous différentes approches et dans différentes situations pour que « chacun y trouve le ton ou la parole qui lui corresponde, briser ainsi la loi du silence et faire passer le message au mieux, au plus grand nombre ».

Cinq ou six versions ont vu le jour jusqu’à présent, évoluant en fonction des échanges avec les enfants qui voient le local d’Unis vers l’art studio « comme un sanctuaire artistique » et y entrent facilement pour discuter.

Le kit s’adresse à des élèves de CM1, CM2 et 6e, au moment de la transition parfois difficile du primaire au collège. Il a obtenu le label Education nationale et a été accueilli avec enthousiasme par celles et ceux qui ont eu l’occasion de le tester lors du lancement le 15 octobre au centre culturel 360 Paris Music Factory. Une dizaine d’enfants y participaient et ont tourné sur les différents ateliers : puzzle, jeu, livre.

Qui pour financer la suite ?

L’initiative de Norreddine suscite beaucoup d’intérêt. La chaîne France 24 est venue filmer au 360 Paris Music Factory dans le cadre de l’émission Pas 2 Quartier**. Il a été sollicité par les éditions MEL Publisher (fondées par Edouard Leclerc) tandis que la fondation Ronald McDonald envisage de distribuer le livre dans ses boîtes de Happy Meal. La Mairie du 11e arrondissement serait intéressée pour diffuser le kit dans les écoles ainsi qu’une école marseillaise et une autre au Luxembourg. Norreddine est également invité au Festival international du jeu à Cannes et au Festival International de la bande dessinée d’Angoulême.

Ariel Lellouche, enseignant à l’école Doudeauville, suit de près le projet. Il s’est rendu à plusieurs reprises chez Unis vers l’art studio avec ses élèves de CM1. Il trouve le « projet très intéressant car il fait le tour d’un problème particulièrement inquiétant en ce moment à cause des réseaux sociaux. L’avantage de ce jeu c’est qu’il est interactif et les supports très attractifs pour les jeunes ». Dès le jeu commercialisé il en achetera un exemplaire pour son école.

L’enseignant a par ailleurs assisté à la journée de démonstration du 15 octobre en qualité de conseiller délégué auprès du maire du 18e et référent du conseil de quartier Goutte d’Or au coté de Lou Pascolini, chargée de développement local auprès de la Mairie de Paris. Il souligne que cette initiative présente « une image positive de notre quartier  » et précise que la Mairie du 18e « organisera certainement une rencontre avec l’association très prochainement  ». •

Photo :Sylvie Chatelin

Dans le même numéro (novembre 2022)

  • Le dossier du mois

    Camaïeu : le magasin de la rue Ordener entraîné dans le naufrage

    Dominique Andreani
    Stupeur et inquiétude après le sabordage d’une grande marque de prêt-à-porter toujours à la recherche de profits plus importants, au mépris des salariés et de leurs familles.
  • La vie du 18e

    Vauvenargues : les riverains font reculer la Poste

    Dominique Andreani
    Le bureau ne fermera pas fin novembre. Mais si la mobilisation semble avoir porté ses fruits, tout n’est pas gagné pour autant.
  • Charles-Hermite

    Tambours, toiles et fourchettes

    Noël Bouttier
    Encouragée par des clubs d’investisseurs citoyens et forte d’une expérience d’artisanat social en Inde, une jeune femme se lance le défi d’inciter la clientèle d’une laverie à se restaurer tout en se nourrissant d’art.
  • Montmartre

    Carreau sur le boulodrom du CLAP

    Erwan Jourand
    Pétition, tee shirts, manifestation… On s’agite sur la Butte autour d’un possible projet commercial menaçant l’existence d’un terrain de pétanque avenue Junot.
  • Culture

    Suzanne Valadon femme libre et artiste indépendante

    Danielle Fournier
    Suzanne Valadon, peintre et modèle, a révolutionné le genre du nu. Elle est la première femme artiste à peindre des nus masculins sur des toiles de grandes dimensions. Elle a vécu presque toute sa vie à Montmartre avec son fils, Maurice Utrillo, notamment au 12, rue Cortot qui abrite aujourd’hui le musée de Montmartre.
  • Culture

    Fernande Olivier, une artiste au cœur de la création

    Dominique Boutel
    Dans l’intimité du Bateau Lavoir et de Fernande Olivier, compagne de Picasso, le musée de Montmartre propose une expo en prélude à la célébration en 2023, du cinquantenaire de la disparition du peintre. Car c’est à Montmartre que tout commence…
  • Culture

    L’art de la fête foraine au 104 [Article complet]

    Sandra Mignot
    La Foire foraine d’art contemporain occupera presque tout l’hiver la partie ouest du 104. Des attractions revisitées proposent un voyage où l’on s’amuse, s’effraie et s’étourdit, animé par une cinquantaine d’artistes qui se sont...pris au jeu.
  • Les Gens

    Céleste Bollack, une artiste dans les étoiles

    Noémie Courcoux Pégorier
    Porteuse d’un prénom évocateur, Céleste Bollack, 51 ans, artiste peintre est passée du 16e au 18e arrondissement avec bonheur. De la Butte à Marx Dormoy, récit d’une vie entière dédiée à la création.

n° 313

mars 2023