Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

octobre 2015 / Le dossier du mois : comment acheter à la ferme quand on habite le 18e ?

Les Amap, mode d’emploi

par Florianne Finet

Sept associations mettent en relation directement les habitants du 18e avec des producteurs franciliens ou picards de légumes bio.
Solidarité, qualité, proximité. Voici trois mots-clés pour définir les Amap, ces associations pour le maintien d’une agriculture paysanne qui permettent à des particuliers de consommer des produits cultivés à proximité, de saison et en général sans pesticide. Le principe est simple : les adhérents s’engagent à acheter à un producteur pendant six, dix ou douze mois un panier de légumes (complété parfois par des fruits). Celui-ci est livré sur un point de dépôt unique toutes les semaines ou tous les quinze jours. Pour alléger cette contrainte, la plupart des Amap proposent de partager des paniers avec un autre « Amapien » ou ont instauré une liste d’adhérents « intermittents » qui peuvent venir récupérer le colis d’un absent.
Le prix du panier est unique pour toute la durée de cette sorte d’abonnement et, en général, on paye le tout d’avance. Ceci permet à l’agriculteur de vivre correctement de son travail. Une relation directe entre consommateur et producteur, à rebours de celle pratiquée habituellement dans les supermarchés où la grande distribution impose la plupart du temps ses conditions et ses prix...(Lire la suite dans le numéro d’octobre 2015)


Illustration : © Séverine Bourguignon

Dans le même numéro (octobre 2015)

n° 287

novembre 2020