Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

novembre 2019 / La vie du 18e

Les urgences débordent

par Dominique Gaucher

D’après le collectif Inter-Urgences, 269 services d’urgences étaient en grève au 23 octobre en France. Parmi eux, Bichat, dont les professionnels paramédicaux se sont engagés dans le mouvement depuis le mois de mars.

Le groupe Bichat-Claude-Bernard, centre hospitalier universitaire disposant de 917 lits, n’est pas épargné par la grève menée depuis sept mois au sein de 269 services d’urgence par des professionnels paramédicaux. Il fait partie des 39 établissements gérés par l’Assistance publique - Hôpitaux de Paris. C’est justement au sein de l’AP-HP qu’a débuté le mouvement en mars 2019, à l’hôpital Saint-Antoine. De là, il s’est étendu rapidement à d’autres structures publiques hospitalières.

Bichat : des locaux adaptés mais…

Le service des urgences de Bichat semble pourtant avoir un atout par rapport à d’autres établissements : la conception des locaux y a été pensée en fonction des besoins du service. En 2009, l’AP-HP a décidé de les réhabiliter. Le chef de service s’implique pleinement dans leur rénovation. Il soumet un projet d’organisation spatiale prenant en compte les spécificités des urgences. Cette préfiguration, et la superficie allouée, plus vaste que dans d’autres hôpitaux notamment parisiens, évitent encore l’engorgement chronique fréquent aux urgences.
« À Bichat, nous n’avons pas de problème organisationnel », explique Jérôme, membre du collectif Inter-Urgences et aide-soignant. « Nos locaux, modernisés il y a dix ans, sont fonctionnels ; la répartition des rôles permet généralement d’éviter les attentes très longues. L’augmentation de la fréquentation a été anticipée et nous pouvons accueillir les 250 à 300 patients qui se présentent chaque jour. »
Le service dispose de 24 lits (…)

Photo : Thierry Nectoux

Dans le même numéro (novembre 2019)

  • Le dossier du mois

    [Pollution de l’air] Des chiffres alarmants exigent des mesures fortes

    Christine Legrand, Danielle Fournier
    L’association Respire a révélé au printemps des données alarmantes sur la pollution de l’air autour des écoles. Principalement liée à la circulation automobile, celle-ci pénètre même à l'intérieur des classes. Et bien que certains chiffres indiquent une pollution en baisse, l’amélioration n’est pas assez rapide
  • Histoire

    C’est ainsi que tout a commencé...

    Noël Bouttier
    Le 18e du mois fête ses vingt-cinq ans. Un des premiers membres de l'équipe de rédaction revient sur les premières heures de ce « journal pour des quartiers qui vivent ».
  • La vie du 18e

    [Ils font parler du 18e] Quand la réalité dépasse la fiction [Article complet]

    Sandra Mignot
    Hors-normes, le dernier film d’Eric Toledano et Olivier Nakache, est une histoire touchante qui n’est pas que du cinéma.
  • La vie du 18e

    La guerre des cantines continue

    Florianne Finet
    Après cinq mois de concertation citoyenne, un audit doit être lancé pour étudier un éventuel retour à la gestion directe de la restauration scolaire. Insuffisant aux yeux des parents d’élèves mobilisés pour améliorer la qualité des repas.
  • Clignancourt

    Lycée Rabelais, “à l’abandon” ?

    Danielle Fournier
    Personnels du lycée et parents d’élèves s’inquiètent de l’état de délabrement de l'établissement.
  • Simplon

    Ordener-Poissonniers : un peu plus de vert, svp !

    Sylvie Chatelin
    Une centaine de personnes se sont retrouvées dans une ambiance festive le samedi 12 octobre sur les presque 5 hectares de l’ancien dépôt ferroviaire (...)
  • La Chapelle

    Quand rapporter n’est plus un vilain défaut

    Sylvie Chatelin
    Une radio associative vient de s'installer dans le 18e. Résolument orientée musique, quartiers populaires et culture, elle permet d'initier jeunes et bénévoles à la pratique radiophonique à travers des ateliers intensifs.
  • Les gens

    Frédéric Ardiet, porte ouverte sur l’atelier d’Orsel

    Jacqueline Gamblin
    Peintre et mosaïste, il a fondé l’Atelier d’Orsel, et préside les portes ouvertes de l'association D’Anvers Aux Abbesses.

n° 281

avril 2020