Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

juin 2015 / Goutte d’Or - Château Rouge

La success story des jeunes entrepreneurs de L.G.d’Or.l [Article complet]

par Marie-Odile Fargier

Après les stations de lavage de Métro, L.G.d’Or. l se lance dans la création d’autres mini-entreprises pour donner du travail à des jeunes du quartier.

Tu veux faire quoi comme travail ?  » La plupart du temps, la réponse des jeunes qui viennent au café d’insertion L.G.d’Or.l est « je sais pas ». « Alors nous, on les aide à savoir », explique Khamis, l’un des fondateurs de l’association Laghouat Goutte d’Or Léon. Depuis quelques mois, dans son tout nouveau local de la rue Myrha, L.G.d’Or.l organise des « ateliers gnaque » avec le concours de deux bénévoles expérimentés : Guillaume, formateur spécialisé dans les VAE (valorisation des acquis de l’expérience) et Josselin, qui connaît bien le monde de l’entreprise. « On se présente. On dit ses idées. On discute.  » Entre deux séances, les participants cherchent chacun de leur côté comment préciser leur projet. « On n’impose pas, on propose », précise Khamis. Josselin apporte son aide avec des projets précis de création de petites entreprises.

De vrais projets

Farid et Khamis, à l’origine de l’association, s’y connaissent aussi en la matière. Ce sont eux qui ont eu la lumineuse idée d’ouvrir une station de lavage dans le parking du magasin Métro de la rue des Poissonniers pour offrir un travail à des jeunes désœuvrés qui traînaient dans la Goutte d’Or (Le 18e du mois de janvier 2014).
À peine plus d’un an plus tard, ils en ont ouvert deux autres, toujours pour des clients des magasins Métro : l’une à Villeneuve-la-Garenne, l’autre à Bobigny. Aujourd’hui, l’association salarie 13 jeunes à temps partiel. Et elle en a accueilli en tout une vingtaine sur ces postes, dont plusieurs, grâce à cette première expérience, ont depuis trouvé du travail ailleurs tandis que d’autres ont entamé une formation professionnelle.
Et c’est vrai qu’ils ont la « gnaque », tous ces jeunes. Guillaume les aide à monter leur dossier, Josselin à calculer leur budget. Un temps, ils ont caressé l’espoir de reprendre deux buvettes du bois de Boulogne, mais les sommes demandées étaient trop élevées. Ils planchent aujourd’hui sur un projet moins coûteux : des food trucks. Et ils fourmillent d’autres projets dont on ne parlera pas ici : « on ne veut pas risquer de se faire piquer nos idées ».

Un chantier éducatif

Mais l’action ne s’arrête pas là. Pour créer du lien dans le quartier, les jeunes de L.G.d’Or.l ont, cette année encore, organisé avec le Grajep (un groupe d’habitants et acteurs du quartier), un barbecue… sans barbecue dans le square Léon, avec des viandes grillées ailleurs pour respecter la loi qui interdit de faire du feu dans l’espace public. L’association organise aussi un « chantier éducatif » avec Paris Habitat pour rénover des parties communes d’immeubles du quartier. Pas encore un vrai job mais l’occasion de s’initier à certains métiers et d’avoir la fierté de faire œuvre utile. « On a proposé un prix très bas au bailleur, indique Khamis. On ne pourra pas payer les jeunes mais on va les emmener en week-end, leur faire plaisir. » Et surtout leur redonner confiance en l’avenir.


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Le 18e du mois en l’achetant en kiosque (2,30 € le numéro) ou en vous abonnant (à partir de 24 € pour 11 numéros par an).

Dans le même numéro (juin 2015)

  • Le dossier du mois

    Hôpital Bichat : pronostic vital engagé

    Gilles Jeudy
    Construit au nord de Paris, regroupant les actuels hôpitaux Beaujon et Bichat, cet énorme projet réunira de nombreux services et un campus (...)
  • La vie du 18e

    Six classes supprimées dans le 18e

    Clémence Apetogbor
    Le rectorat de Paris avance des raisons démographiques pour supprimer de nombreuses classes dans les écoles maternelles et élémentaires à la rentrée (...)
  • La vie du 18e

    Des collégiens du 18e jouent à l’Opéra

    Annie Katz
    Grâce au partenariat « Dix mois d’école et d’opéra », des élèves vivent une expérience artistique unique. Ils vont chanter et jouer à l’Opéra Bastille, (...)
  • La vie du 18e

    Le « Mois de la nature en ville »

    Nadia Djabali
    La mairie du 18e a lancé le « Mois de la nature en ville », un cycle de réflexion avec ateliers, conférences, et animations. Une mise en bouche avant (...)
  • Goutte d’Or - Château Rouge

    À la rencontre des artistes des Portes d’Or

    Danielle Fournier, Jacqueline Gamblin , Nadia Djabali
    Pour cette édition des Portes d’or, le 18e du mois a choisi de présenter le travail de quatre artistes parmi les 70 exposants répartis dans 40 lieux (...)
  • Porte Montmartre

    Jazz musette, le festival des Puces débarque dans le 18e

    Virginie Chardin
    Évincé de « Cap Saint-Ouen », la Grande scène aura lieu au stade Bertrand Dauvin. Le festival Jazz musette aux Puces de Saint-Ouen aura lieu du 5 au (...)
  • La Chapelle

    Gros soucis au Grand Parquet

    Geneviève Stévenin
    Le projet de reprise de ce chapiteau par le théâtre Paris-Villette risque d’en faire une simple salle de répétition. c’est au mois de mars 2005, (...)
  • Montmartre

    Le chanteur Raphael et les enfants de l’école Houdon

    Anne Bayley
    Le chœur d’enfants sur le clip du nouvel album Somnambule, c’est eux ! Quand le chanteur Raphael a eu l’idée de se faire accompagner d’un chœur (...)
  • Montmartre

    Trop de musique sur la Butte ?

    Nadia Djabali
    Comment concilier expression artistique et tranquillité des habitants de la butte Montmartre. Qui ne s’est pas arrêté aux Abbesses, ou à proximité (...)
  • Histoire

    Mac Orlan à Montmartre

    Dominique Delpirou
    Arrivé à 17 ans sur la Butte, l’écrivain est toujours resté attaché à un quartier où il a connu la misère mais qui a marqué son œuvre. sans être tombé (...)
  • Culture

    Koltès dans la nuit de la Goutte d’Or

    Jacqueline Gamblin
    Du théâtre de rue fait revivre La Nuit juste avant les forêts. Un monologue remarquable pour une des pièces les plus célèbres de Bernard-Marie Koltès. (...)
  • Les gens

    Wally Karveno, musicienne et centenaire

    Michel Cyprien
    De Berlin à Paris en passant par Berne, sa vie tumultueuse en a fait le témoin des bouleversements d’un siècle franco-allemand. Je suis née le 14 (...)

En kiosque, n° 275

octobre 2019