Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

novembre 2016 / Histoire

En flânant au fil des siècles à la Chapelle...

par Dominique Delpirou

Une longue promenade sur la route de Saint-Denis et de la foire du Landit, dans le quartier de La Chapelle qui fût d’abord un village avant d’être rattaché à la capitale.

Dans un livre récent et passionnant, Une traversée de Paris, Éric Hazan propose à ses lecteurs, sous l’égide de Walter Benjamin, célèbre flâneur, une déambulation du sud au nord de la capitale. Elle conduit du centre d’Ivry à
Saint-Denis, en passant par la place d’Italie, Denfert-Rochereau, la place du Châtelet, Strasbourg-Saint-Denis, la place et la porte de La Chapelle, « seuil d’un autre monde ». J’ai voulu, plus modestement, entreprendre une « traversée du 18e arrondissement », du sud au nord, en empruntant la rue Marx Dormoy et la rue de La Chapelle qui, avant la Deuxième Guerre mondiale, ne formaient qu’une seule et même voie, la rue de La Chapelle.
Le village de La Chapelle s’est constitué et développé entre les collines de Montmartre et de Belleville, autour d’une voie très ancienne (aujourd’hui, l’axe Marx Dormoy-rue de La Chapelle) menant de Lutèce à l’abbaye royale de Saint-Denis. Son existence est attestée, dès le VIe siècle, par la présence d’une chapelle (Sainte-Geneviève), qui fut rattachée au XIIIe siècle à la paroisse de Saint-Denis... (Lire la suite dans le numéro de novembre 2016)


Photo : © DR

Dans le même numéro (novembre 2016)

En kiosque, n° 273

juillet-aout 2019