Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

janvier 2022 / Culture

Chorégraphies pour corps empêchés

par Danielle Fournier

Entre force et fragilité, des chorégraphies mettent en scène des corps meurtris, émancipés par l’expression corporelle.

Eric Minh Cuong Castaing présente une installation vidéo en plusieurs volets et un seul sujet : des « corps empêchés » auxquels il offre les moyens de se réapproprier, pour un temps, les gestes dont ils ont été privés. Lauréat du prix Le Bal/ ADAGP de la Jeune Création, il a réalisé les étapes de ce travail avec des résidents de la Maison de Gardanne (13), un centre de soins palliatifs, avec Kamal, un ancien boxeur professionnel victime d’un AVC, et d’autres personnes, toutes atteintes de maladies neurodégénératives.

À la croisée de la danse et du processus de soin, il imagine des « situa­tions chorégraphiques » adaptées à leurs corps aux fonctionnements si particuliers, mis en scène dans ce lieu et en pleine nature, au cœur du parc naturel de Beaurecueil. (...)

Photo : Éric Minh Cuong Castaing / Victor Zébo / Cie Shonen, 2021

> Lire la suite dans le journal

Dans le même numéro (janvier 2022)

  • Culture

    Nos temps modernes, en images [Article complet]

    Dominique Boutel
    Au Cent quatre, un assemblage de clichés, dans les deux sens du terme, expose la société de consommation jusqu’à saturation…
  • Le dossier du mois

    Quitter Paris c’est revivre un peu

    Danielle Fournier
    Le temps du confinement a été l’occasion pour certains Parisiens de réfléchir à une nouvelle vie… et de passer à l’acte. Nous avons rencontré, juste avant ou après leur départ, sept d’entre eux, âgés de 28 à 75 ans. Nés à Paris ou non, propriétaires ou locataires, femmes et hommes, en famille, en solo ou en couple, actifs ou retraités, ils habitaient dans le 18e ou à sa frontière et sont partis ailleurs. Un mouvement de fond ?
  • Spécial n°300

    La belle équipe du 18e du mois

    Depuis 27 ans, Le 18e du mois se veut un « trait d’union entre les citoyens, les associations et les quartiers pour informer et émouvoir ». Bénévoles habitants du 18e et salariées, nous nous employons tous les jours à continuer de faire vivre ce journal, unique en son genre à Paris, dans l’esprit des fondateurs, indépendant de toute organisation politique, religieuse ou syndicale. Pari tenu ?
  • Spécial n°300

    Ils font le 18e. À vous de participer ! [Article complet]

    A l’occasion du n° 300 du 18e du mois, nous vous proposons de contribuer à notre sélection des personnalités marquantes du 18e.
  • La vie du 18e

    Une dose de bienveillance

    Stéphane Bardinet
    Deux fois par mois, la salle de consommation à moindre risque accueille les visiteurs pour montrer la réalité de cet établissement qui a nourri de nombreux débats depuis son ouverture.
  • Saint-Ouen-Clignancourt

    Au petit Ney la cuisine se partage

    Marie-Antoinette Leca
    Café littéraire associatif, le Petit Ney propose une nouvelle activité qui stimule les papilles et favorise les rencontres.
  • Évangile-Charles Hermite

    On répare et ça repart

    Florianne Finet
    Porte de la Chapelle, le groupe d’électroménager SEB a ouvert l’an dernier un espace de réparation et une boutique pour vendre à petits prix du petit électroménager remis en état. Un atelier qui permet aussi d’aider à l’insertion dans l’emploi.
  • Les Gens

    Profession : fait-diversière

    Annick Amar
    Anne-Sophie Martin est une journaliste indépendante, chroniqueuse judiciaire, réalisatrice de télévision et écrivaine.

n° 300

janvier 2022