Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

juillet 2015 / La vie du 18e

Ces migrants de La Chapelle dont personne ne veut

par Nadia Djabali

Parmi les centaines de migrants évacués le 2 juin du campement de La Chapelle, un grand nombre est revenu dans l’arrondissement après quelques nuits d’hébergement provisoire. Riverains et associatifs locaux les ont aidé comme ils ont pu. Mais les institutions ont encore été aux abonnés absents.

Ils étaient installés là, sous nos yeux, dans le bidonville de toile érigé sous le métro aérien de la ligne 2. « Under the bridge », comme le racontait cet hiver Salim, un jeune Soudanais arrivé depuis plusieurs mois (voir notre article de novembre 2014). Pourquoi sous le pont ? Parce que la gare du Nord n’est pas loin. Et c’est de là qu’on prend le train pour Calais avant de tenter une traversée vers l’Angleterre. Et quand les falaises britanniques s’avèrent impossibles à atteindre, certains, qui ne se sont pas installés là-bas dans la « Jungle », rebroussent chemin et reviennent à Paris gonfler la longue liste d’attente des candidats à l’exil outre-Manche...(Lire la suite dans le numéro de juillet 2015)


Photo : © Tessa Chéry

Dans le même numéro (juillet 2015)

n° 284

juillet-août 2020