Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

décembre 2019 / Les gens

Un journaliste, ça met les mains dans le cambouis

par Sandra Mignot

Dans une Goutte d’Or connue pour ses populations africaines et maghrébines vit un spécialiste de l’Amérique latine. Rencontre (presque) au sommet, rue de Panama.

Maurice Lemoine descend quatre étages à pied pour accueillir ses visiteurs car l’interphone ne fonctionne plus. « Je suis un peu négligent, j’aurais dû demander qu’on le répare, je crois qu’il n’y a que moi qui ai un problème avec cet appareil », confie-t-il. « C’est un peu gênant quand je reçois des amis. » Son appartement est tapissé de livres et de boîtes à archives. Le journaliste habite la Goutte d’Or depuis trente-cinq ans. « J’ai débarqué ici alors que j’étais pigiste, se souvient-il, c’était le seul endroit où l’on trouvait des appartements pas chers. »

L’appel du voyage

L’homme dit s’être tourné vers ce métier par hasard. Il a grandi entouré de livres – il suffit de franchir le seuil de son appartement pour constater qu’il l’est toujours – et est titulaire d’un CAP de typographe. Écrire ne lui est donc pas totalement tombé du ciel. « Je voulais voyager. L’Asie, en particulier le Vietnam et le Cambodge, m’intriguait. Mais mon premier séjour s’est fait en Laponie finlandaise. » À l’époque, en 1973, voyager n’était pas aussi facile qu’aujourd’hui. Le périple vaut bien un récit et Maurice, pas encore trentenaire, frappe à la porte de la revue Sciences et Voyages. « Le rédac’ chef a apprécié ce que j’avais écrit et m’a encouragé à continuer. Il m’a même proposé un billet d’avion pour un reportage au Mexique. » Mais la publication met la clé sous la porte quelques jours avant son départ. « Ça m’a mis la rage, se rappelle-t-il. Alors j’ai bossé pour me payer le voyage. Je suis parti sept mois en Amérique latine et en suis tombé amoureux. J’avais déjà vécu un an au Gabon, comme Volontaire du Progrès, mais je n’avais pas compris le pays. Alors que là-bas j’ai très vite trouvé mes repères. »

Le reportage, c’est la vie

Quarante-cinq ans de carrière plus tard, Maurice Lemoine compte parmi les plus grands connaisseurs de l’Amérique latine, notamment du Vénézuela et de la Colombie. Après une longue période de « galère à la pige », il passe trois années à la tête de La Chronique (le mensuel d’Amnesty International France) et six au Monde diplomatique, dont il devient rédacteur en chef en 2010, sans compter un détour par la radio comme producteur des Nuits magnétiques, sur France Culture. « Mais la condition, c’était que je puisse continuer à faire du terrain. Au Diplo, j’avais négocié trois reportages par an. On n’est pas journaliste si on ne met pas les mains dans le cambouis. » Pour lui, le reportage c’est la vraie vie, un désir qui l’anime toujours, à 75 ans. Maurice continue d’écrire, notamment pour le site web Mémoire des luttes, vient de sortir un roman aux caustiques accents « san antoniens » (Tout est bien qui finit mal, aux éditions Vérone) et produit des ouvrages sur l’actualité politique en Amérique latine. « Il va toujours chercher sur le terrain, vérifier, creuser », observe Anne-Cécile Robert, journaliste et chercheuse, qui a travaillé avec lui au Monde diplomatique. « Ce n’est plus si courant dans ce métier. »

Photo : Thierry Nectoux

Dans le même numéro (décembre 2019)

  • La vie du 18e

    VIH et sida, toujours d’actualité

    Sylvie Chatelin
    Depuis 1988 et son institution par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le 1er décembre est la Journée mondiale de lutte contre le VIH/sida. L’occasion de rappeler que l’épidémie n’est toujours pas maîtrisée et le virus toujours actif.
  • Goutte d’or

    La rue a des oreilles

    Sophie Roux
    Une fois par mois, des professionnels formés à l’écoute (thérapeutes, psychologues, praticiens corporels) investissent l’espace public pour rencontrer habitants et passants.
  • Goutte d’or

    La potion magique de Coopaparis

    Sonia Imbert
    Au cœur de la Goutte d’Or, cette boutique associative fêtera bientôt ses six ans. Quelle est la recette de ce succès hors du commun dans le paysage de la distribution alimentaire ?
  • Histoire

    Petite histoire des bains-douches : propreté, hygiène et divertissement

    Danielle Fournier
    L’hygiène n’a pas toujours été le propre de l’homme. En tout cas pas au sens où on l’entend. Le bain fut d’abord un plaisir avant de se transformer en nécessité de santé publique accompagnée par l’équipement de la ville en bains-douches.
  • Culture

    Voyage à l’intérieur du cerveau de Roger Ballen [Article complet]

    Monique Loubeski
    La Halle Saint-Pierre propose une rétrospective de l’œuvre troublante et énigmatique d’un artiste qui explore le monde noir et blanc de la psyché humaine.
  • Le dossier du mois

    Retour sur le démantèlement des camps de la Chapelle

    Christine Legrand, Claire Rosemberg
    Plus de 1 600 migrants ont été évacués de la porte de La Chapelle, selon un scénario déjà bien rodé. Il s’agissait de la 59e évacuation parisienne depuis 2015. Retour sur cette opération avec les membres du collectif Solidarité Migrants Wilson, qui ont tenté en vain de sauver tentes et couvertures.

n° 286

octobre 2020