Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

mai 2024 / Histoire

TATI : Petits prix, grande histoire

par Dominique Delpirou

Quand Jules Ouaki ouvre une boutique de 50 m2 à Barbès, il souhaite lui donner le nom de Tita, le surnom de sa mère. Mais la marque a déjà été déposée par une commerçante du quartier qui menace de lui faire un procès.

Alors, comme les lettres géantes du magasin sont prêtes, il intervertit les deux syllabes. Ce sera Tati. Un nom qui va résonner dans le monde entier pendant un demi-siècle.

Aîné d’une famille juive de huit enfants, installée à la Goulette, quartier populaire de Tunis, le futur Jules Ouaki naît en 1915. En 1930, il acquiert la nationalité française. Devenu sellier, il est brièvement mobilisé en 1940, mais, en raison des lois antijuives de l’État français, il rejoint les Forces navales françaises libres à Beyrouth, en mai 1943. À la Libération, il se lance dans l’import-export d’huile au Liban puis arrive à Paris où il abandonne son ancien prénom, Ichia, pour Jules. En 1947, il crée un premier commerce de tissus, Tapitext. Puis il a une idée de génie : (...)

Photo : Thierry Nectoux

> Lire la suite dans le journal

Dans le même numéro (mai 2024)

  • Le dossier du mois

    Chapelle International, rester ou partir ?

    Sylvie Chatelin
    À Chapelle International, Plateau urbain accueille une quarantaine de structures sur 1 300 m2 et 21 lots de SOHO*, mis à disposition par la Régie immobilière de la Ville de Paris (RIVP). Mais leurs occupants vont devoir choisir entre accepter des loyers augmentés ou partir lorsque la RIVP en reprendra la gestion en juillet. En attendant, on se mobilise.
  • Chapelle international

    Oldyssey. Coup de jeune sur les vieux

    Noël Bouttier
    Et si la vieillesse n’était pas un naufrage ? Et si ce moment plus ou moins long de la fin de la vie pouvait allier le plaisir de s’exprimer à celui de transmettre aux générations plus jeunes ? C’est sur la base de ces intuitions que deux jeunes trentenaires ont réalisé un tour du monde d’un an entre 2017 et 2018. « Julia Mourri et moi-même, explique Clément Boxebeld, voulions aller voir la place des vieux dans les autres sociétés. »
  • La vie du 18è

    La Boussole : diagnostiquer l’autisme au plus tôt

    Maxime Renaudet
    Un mois après la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, La Boussole nous a ouvert ses portes pour nous expliquer comment elle tente de diagnostiquer précocement ce trouble du neurodéveloppement.
  • La Chapelle

    Voyage gourmand en Afghanistan

    Stéphane Bardinet
    Ces derniers mois, plusieurs boutiques de produits d’Afghanistan ont ouvert entre le métro La Chapelle et Marx Dormoy.
  • Clignancourt - Jules Joffrin

    Agathe Burda : touche pas à ma mosaïque [Article complet]

    Sylvie Chatelin
    À l’angle de la rue Ramey et de la rue du Baigneur, une magnifique mosaïque attire le regard des riverains, des passants, et des touristes du monde entier. Pour la protéger, la sculptrice Agathe Burda souhaite la faire classer.
  • Les Gens

    JEAN-CHARLES SKARBOWSKY, BOXEUR DE TAILLE

    Maxime Renaudet
    Après avoir grandi à Lamarck-Caulaincourt, Jean-Charles Skarbowsky s’est fait un nom en Thaïlande en mettant au tapis les meilleurs nak muays de sa catégorie. Mais aussi dans le 18e, où il est revenu pour enseigner son art. Portrait d’un champion qui a soif de rencontres.