Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

juin 2019 / Goutte d’or

V’la les poulets de la rue Myrha

C’est une boutique comme il n’en existe plus à Paris. On y trouve de la volaille en chair et en plumes.

La Ferme parisienne est une institution à la Goutte d’or. Comme son patron : Zakari Megharbi, 68 ans. C’est le dernier endroit de Paris où l’on peut acheter des volailles vivantes : poules, poulettes, canards, canettes, canetons, coqs, oies, dindes, dindons et même des lapins. Le commerçant raconte avec nostalgie : « Avant on pouvait trouver des animaux vivants sur le quai de la Mégisserie, mais ils n’en vendent plus. Nous sommes les derniers de Paris ! » Et c’est vrai que pour des générations de petits Parisiens c’était une promenade du dimanche en famille que d’aller voir les animaux sur les quais.

Zakari raconte avec truculence l’anecdote : « Il y a longtemps, les bâtiments de la police ont brulé à Paris. Et après ils se sont installés sur l’île de la (...)

Photo : Corentin Schimel.

> Lire la suite dans le journal

Dans le même numéro (juin 2019)

  • La vie du 18e

    La double vie des amphibiens

    Jacky Libaud
    Peuplant les bassins et les jardins ces discrets habitants doivent être protégés.
  • Le dossier du mois

    Séniors : sortir de l’isolement

    Claire Rosemberg, Dominique Gaucher
    Aisées ou précaires, autonomes ou dépendantes, les personnes âgées de l’arrondissement vivent des situations très contrastées. Entre initiatives municipales et associatives, système D et limites du secteur sanitaire, il reste encore à faire pour améliorer leur bien-être.
  • La Chapelle

    Les Soudanais du 18e de tout coeur avec leur peuple

    Frédéric Constans
    Après les Algériens, Le 18e du mois est allé à la rencontre des Soudanais. Une autre communauté qui anime l’arrondissement, stimulée par l’aspiration démocratique qui bouleverse leur pays.
  • Montmartre

    Authenticité retrouvée à la Maison rose

    Maryse Le Bras
    La Maison Rose, une institution à Montmartre, cherche à renouer avec une tradition culinaire et artistique de qualité loin du tourisme de masse. Pas tous les jours facile...
  • Culture

    Exposition à l’ICI : « C’est Beyrouth »

    Emmanuelle Day
    L’Institut des cultures d’islam présente la vie et l’imaginaire d’une ville dévastée par les conflits.

En kiosque, n° 273

juillet-aout 2019