Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

février 2022 / La Chapelle

Bibliothèques : un manque chronique de personnel

par Sandra Mignot

Le manque de personnel impacte parfois lourdement la mission des bibliothèques. A Maurice Genevoix, les lecteurs en ont récemment fait les frais.

« Fermeture ce jour, faute de personnel ». L’avis était souvent posé entre septembre et décembre sur la porte de la bibliothèque Genevoix. Régulièrement, des lecteurs repartaient sans avoir pu déposer leurs livres et sans nouveaux titres pour assouvir leur désir de lecture. En appelant à l’avance, certains pouvaient se voir proposer un bref créneau. Mais, adieu les animations petite enfance ou l’accès au jardin, espace de respiration et d’intégration sociale dans le quartier.

Maurice Genevoix est une « petite » bibliothèque. Son équipe est composée de seulement huit agents. Or, d’après notre enquête auprès des syndicats et des bibliothèques elles-mêmes, tout le réseau parisien est concerné par une pénurie de ressources humaines. Sur environ 1 500 agents, il en manquerait de manière chronique 10 %. Avec des impacts variables selon les établissements.

Absences non remplacées

A Robert Sabatier, la plus grande de l’arrondissement avec ses 32 agents, un seul poste serait inoccupé. Mais à Jacqueline de Romilly 4 postes
sur 18 sont concernés. Vaclav Havel affiche deux postes vacants sur 21 et en permanence deux à cinq professionnels absents pour des raisons de santé ou d’isolement lié à la crise du Covid. A la Goutte d’Or, pas de postes vacants, mais des personnels en longue maladie, en congé maternité ou avec des autorisations spéciales d’absence liées au risque Covid. Soit en permanence, un tiers d’absents. La plupart de ces postes ne sont pas remplacés.

La Ville a bien essayé de déplacer des personnels, temporairement, d’une bibliothèque à l’autre pour tenter d’amortir les conséquences de ces absences. « Mais nous n’avons pas accepté, explique un bibliothécaire syndiqué au SUPOP-FSU. Les situations sont déjà tendues sur la plupart des sites, on n’est jamais certains de pouvoir tenir les plannings et nous ne voulons pas déséquilibrer l’établissement où nous sommes affectés. Et puis ce serait accepter le déficit de ressources humaines. » Sans compter qu’avec l’imposition du passe sanitaire (désormais vaccinal) une nouvelle mission est venue alourdir la charge de travail des agents, selon le syndicat PACS.

Alors, les bibliothèques réduisent leurs horaires d’ouverture au public afin de préserver les services destinés aux publics prioritaires : cours de langue, accès des scolaires… A Maurice Genevoix, cela n’a pas été possible cet automne. Le responsable du site se retrouvait parfois seul avec un agent en remplacement pour gérer la bibliothèque. Impossible dans ces conditions, d’ouvrir normalement au public ou d’assurer la moindre animation.

Malgré nos demandes d’interview auprès de la direction des affaires culturelles ou du bureau des bibliothèques et de la lecture de la Ville de Paris, nous n’avons obtenu aucune réponse. Heureusement, à Maurice Genevoix, la situation devrait s’arranger rapidement : quatre recrutements seront réalisés au premier trimestre 2022. Une bonne nouvelle pour les lecteurs du quartier. •

Photo : Jean-Claude N’Diaye

Dans le même numéro (février 2022)

  • Le dossier du mois

    Sandwichs sur le pouce, mais bons

    Catherine Masson, Elise Coupas, Florianne Finet, Michel Cyprien, Sandra Mignot
    Parmi les restaurants qui ont ouvert ces dernières années dans notre arrondissement, en particulier depuis le premier confinement, nombre d’entre eux se sont lancés dans les sandwichs améliorés. Israélien, argentin, libanais, turc, africain… Les recettes dépassent largement les frontières de l’Hexagone en renouvelant le genre. Moins cher qu’un plat à emporter et facile à manger, le concept séduit les touristes, passants ou encore télétravailleurs. L’équipe du 18e du mois vous propose une sélection des meilleures adresses du moment. N’hésitez pas à nous signaler vos adresses favorites qui nous auraient échappé (18dumois@gmail.com) et qui pourraient faire l’objet d’un prochain coup de fourchette.
  • La vie du 18e

    Vaccination des enfants : mode d’emploi

    Annie Katz
    Animation inhabituelle à la mairie ce dimanche après-midi 23 janvier : le centre de vaccination accueille les enfants âgés de 5 à 11 ans accompagnés de leurs parents.
  • La vie du 18e

    Ecologie jeunesse : lire, débattre et voter

    Sylvie Chatelin
    L’écologie et la nature sont au cœur des douze albums, documentaires, BD et romans sélectionnés par le comité de lecture de l’association Felipe (Festival du livre et de la presse d’écologie).
  • Évangile-Charles Hermite

    Pas d’Accor, tous pour Alice Milliat

    Danielle Fournier
    Nicolas Bonnet-Oulaldj, président du Groupe communistes et citoyens au Conseil de Paris a proposé à la Mairie de Paris et dans une tribune au journal Le Monde de nommer l’Arena Alice-Milliat le futur équipement sportif de la porte de La Chapelle."
  • La Chapelle

    Des papiers pour Malik !

    Sandra Mignot
    « Assez, assez d’cette société qui brise les familles et expulse les parents. »
  • Montmartre

    Pause argentique rue des Trois-Frères [Article complet]

    Dominique Boutel
    Foto Automat rappelle que la photo d’identité peut être une œuvre d’art. Un nostalgique de la magnifique invention réinvente les joyeuses cabines.
  • Histoire

    L’entre-deux-guerres : la révolution du logement social

    Danielle Fournier
    Loger les plus modestes dans des conditions décentes est une préoccupation ancienne. Dès le milieu du XIXe siècle des projets émergent, en France et en Europe, portés par le courant des utopies. Plus tard, philanthropes et architectes hygiénistes créent des fondations. Mais, et c’est l’objet du deuxième volet de cette série, l’explosion de la construction des logements sociaux a lieu au lendemain de la Grande Guerre.
  • Les Gens

    Le duo inséparable de la Halle Saint-Pierre

    Dominique Boutel
    Rencontre avec Laurence Maidenbaum et Pascal Hecker, les deux fondateurs de la librairie du musée d’art brut et d’art singulier.

n° 307

septembre 2022