Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

Février 2018 / Histoire

De Cauchois en... constance

par Dominique Delpirou

Le promeneur débute son parcours par la première des deux rues, à la rencontre des artistes et intellectuels qui y vécurent.

Constance Cauchois, le nom sonne comme celui d’un personnage d’un roman de Flaubert, ou de Maupassant. Pourtant, ce n’est que l’association fantaisiste de deux noms de rue, dans le quartier de Montmartre, accolés en raison de leur proximité géographique et de leur origine commune. Cauchois, qui venait sans doute du pays de Caux, était propriétaire de terrains situés sur le versant sud de la Butte et Constance était la fille d’un certain Monsieur Doré, propriétaire lui aussi dans le même secteur.
Quand on ouvrit des rues sur leurs parcelles, tout naturellement, on leur donna le nom de ces riches notables. Cauchois et Constance. Constance et Cauchois. Les deux voies se ressemblent étrangement. Même longueur (140 m environ), même caractère tranquille et provincial, et présence d’une impasse qui, dans un cas, a gardé son identité, et dans l’autre l’a perdue en étant absorbée par la rue... (Lire la suite dans le numéro de février 2018)


Photo : © Christian Adnin

Dans le même numéro (Février 2018)

  • Simplon

    La Louve a gagné son (premier) pari

    Florianne Finet
    Quinze mois après son ouverture, le supermarché coopératif compte près de 5 000 adhérents séduits par l’excellent rapport qualité-prix. Prochain défi : (...)
  • La Chapelle

    Simplon.co : le code solidaire

    Samuel Cincinnatus
    Simplon.co s’est implanté au cœur du quartier de La Chapelle, à la halle Pajol. Le centre accueille une vingtaine de personnes qui se forment aux (...)
  • Goutte d’or

    La scène du LMP refuse de mourir

    Sandra Mignot
    Le Lavoir moderne parisien lutte toujours pour son existence, face au manque de financements et à l’appétit de l’investisseur immobilier, (...)
  • Goutte d’or

    Six femmes de la Goutte d’or sur scène

    Sandra Mignot
    Après six ans d’atelier théâtre, des habitantes de la Goutte d’Or se produisent avec une pièce qu’elles ont elles-mêmes imaginée : Te raconter mon (...)
  • Le dossier du mois

    Tables d’époque

    Christian Adnin, Daniel Conrod, Maryse Le Bras
    Riche en établissements de bouche, le 18e compte nombre de restaurants centenaires. Particulièrement présents aux abords de Montmartre, tous ont une (...)
  • Portrait

    L’homme aux cinquante casquettes

    Sophie Roux, Sylvie Chatelin
    Les vies professionnelles et personnelles de Philippe Durand, militant depuis toujours et fondateur du Petit Ney, sont intimement liées.

n° 286

octobre 2020