Journal d’informations locales

Le 18e du mois

Abonnement

FacebookTwitter

juin 2019 / Montmartre

Authenticité retrouvée à la Maison rose

par Maryse Le Bras

La Maison Rose, une institution à Montmartre, cherche à renouer avec une tradition culinaire et artistique de qualité loin du tourisme de masse. Pas tous les jours facile...

Reconnaissable dans le vieux Montmartre par la couleur rose de sa façade, vous trouverez facilement La Maison Rose rue de l’Abreuvoir qui servait autrefois à l’approvisionnement en eau de la population, des chevaux et des bestiaux. Au vu du célèbre tableau, La petite maison rose, peint vers 1900 par Maurice Utrillo, fils de Suzanne Valadon, qui habitait à deux pas, elle n’a pas vraiment changé. Et c’est tant mieux dans ce quartier envahi par de vilaines boutiques de souvenirs qui défigurent le charme des ruelles.

L’établissement a été repris en 2017 par Laurence Miolano, petite-fille de l’ancienne tenancière bien connue des Montmartrois dans les années 50. Artiste de profession, la nouvelle patronne a décidé de « recréer une bonne table de quartier, créative et (...)

Photo : Brigitte Postec.

> Lire la suite dans le journal

Dans le même numéro (juin 2019)

  • La vie du 18e

    La double vie des amphibiens

    Jacky Libaud
    Peuplant les bassins et les jardins ces discrets habitants doivent être protégés.
  • Le dossier du mois

    Séniors : sortir de l’isolement

    Claire Rosemberg, Dominique Gaucher
    Aisées ou précaires, autonomes ou dépendantes, les personnes âgées de l’arrondissement vivent des situations très contrastées. Entre initiatives municipales et associatives, système D et limites du secteur sanitaire, il reste encore à faire pour améliorer leur bien-être.
  • La Chapelle

    Les Soudanais du 18e de tout coeur avec leur peuple

    Frédéric Constans
    Après les Algériens, Le 18e du mois est allé à la rencontre des Soudanais. Une autre communauté qui anime l’arrondissement, stimulée par l’aspiration démocratique qui bouleverse leur pays.
  • Goutte d’or

    V’la les poulets de la rue Myrha

    C’est une boutique comme il n’en existe plus à Paris. On y trouve de la volaille en chair et en plumes.
  • Culture

    Exposition à l’ICI : « C’est Beyrouth »

    Emmanuelle Day
    L’Institut des cultures d’islam présente la vie et l’imaginaire d’une ville dévastée par les conflits.

En kiosque, n° 273

juillet-aout 2019