[]
.
facebook   twitter

Cuistots migrateurs : l’intégration par le goût

Par: Léo Leroy  

Rubrique: Grandes carrières (Janvier 2019)

 


Découvrir des saveurs du monde entier au même endroit, c’est désormais possible grâce aux chefs réfugiés qui cuisinent au Hasard Ludique.

Doro Alicha wat (Ethiopie), Kuku sabsi (Iran), Khorest Bamiek (Tchétchénie)... Ces derniers temps, la carte des plats servis par la cantine du Hasard ludique a des allures de grand melting-pot où se croisent des mets, souvent méconnus, venus de diverses contrées lointaines. Et pour cause : auparavant gérée en interne, la restauration du lieu est passée depuis novembre aux mains des Cuistots migrateurs, un traiteur de cuisines du monde, à la suite d’un appel à candidature lancé cet été. Derrière ces recettes et les fourneaux, des réfugiés, qui pour la plupart n’avaient jamais exercé ce métier dans leur pays d’origine.
Lancée en 2016 par deux amis, Louis Jacquot et Sébastien Prunier, passionnés de cuisine et en quête d’une activité utile socialement, l’entreprise mise ainsi sur l’intégration de réfugiés en mettant en valeur leur culture culinaire. Recrutés pour leur envie de se professionnaliser dans la restauration, les candidats potentiels sont notamment repérés grâce à l’aide des associations France Terre d’Asile ou Singa. (Lire la suite dans le numéro de janvier 2019)

Photos : Pascaline Lemoigne